https://vieviewer.com/
https://www.sham.fr/vos-donnees?utm_source=site_web&utm_medium=banner&utm_campaign=banniere_gif_ticsante_octobre&utm_term=&utm_content=

E-santé

Ile de la Réunion : l'ARS Océan Indien propose une "plateforme santé numérique"

0 318

PARIS, 24 avril 2014 (TICsanté) - L'agence régionale de santé (ARS) Océan Indien a répondu à l'appel à projets national "Territoire de soins numérique", afin d'améliorer les parcours de prise en charge de quatre maladies chroniques à forte prévalence.

L'ARS a présenté le projet Plexus-OI (PLateforme d'Echanges pour les nouveauX Usages des TIC en Santé dans l'Océan Indien), qui vise "à moderniser l'offre de soins en généralisant l'usage d'outils numériques par l'ensemble des acteurs et en facilitant l'accès des usagers aux différents services de notre système de santé".

Ce projet est destiné au territoire nord-est de la Réunion, sur un bassin de près de 200.000 habitants (24% de la population de l'île).

Il s'articule autour de quatre objectifs: amélioration de la prévention, du dépistage, de la coordination des parcours et de l’observance.

Quatre pathologies particulièrement frĂ©quentes sur l'Ă®le sont concernĂ©es : le diabète, l'insuffisance rĂ©nale, l'insuffisance cardiaque et les accidents vasculaires cĂ©rĂ©braux.

Plexus-OI se base sur "un triptyque d'usages clairement identifiĂ©s", indique le dossier de candidature consultable sur le site de l'ARS : "un portail d'usages pour les patients; un portail d'usages pour les professionnels; une plateforme de case management faisant le lien entre les deux portails dans une logique de fluiditĂ© des parcours de prise en charge."

Ces usages s'appuient sur six rĂ©alisations technologiques : un portail web patient/usagers; un portail web professionnels de santĂ©; une plateforme de case management; du datamining et de l'open-data; un rĂ©fĂ©rentiel des structures (ROR) et un "pack sĂ©rĂ©nitĂ© libĂ©raux".

Le"pack sérénité" a pour but de faciliter l'installation des médecins. Il comprendra un logiciel de gestion de cabinet en mode SaaS, un logiciel métier type Vidal, une connexion au réseau R2S (Réseau d'interconnexion santé social), des outils de travail collaboratifs et une sauvegarde sécurisée des données du cabinet.

L'ARS souligne le fait que le projet s'appuie sur "un existant en place". L'infrastructure technique (R2S et datacenter régional) et le ROR ont été déployés, le socle applicatif est fortement urbanisé et la maîtrise d'ouvrage régionale e-santé est structurée.

Le coût du projet est estimé à 33,1 millions d'euros sur la période 2014-2017.

Durant la vie du projet, de mai 2014 à mars 2017, "les fonds TSN et ARS OI, financent tout ou partie de la phase de construction, de mise en place et un début d'exploitation qui se terminera par un bilan validant la pertinence, la pérennité et la reproductibilité du modèle économique", prévoit le dossier de candidature, qui compte aussi sur une contribution des industriels du consortium, "soit directement, soit au travers d’offres services/produits à des tarifs préférentiels".

A l'issue du projet Plexus-OI,le modèle de facturation sera défini "au regard du service rendu et de la contribution à la définition de nouvelles marges budgétaires", notamment les économies réalisées en dépenses de soins (estimée à 11,1 millions d'euros par an pour le diabète et 1,8 million d'euros par an pour les insuffisances rénales chroniques), la contribution directe des structures du parcours de santé et le bénéfice d'une mutualisation des services avec d'autres territoires que l'île de la Réunion. /mb

La RĂ©daction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

E-santé

Le CHU de Rennes s'allie à Incepto afin d'"accélérer dans l'IA pour l'imagerie médicale"

RENNES (TICsanté) - Le CHU de Rennes a annoncé le 23 octobre avoir noué un partenariat avec la start-up Incepto, spécialisée en intelligence artificielle (IA) appliquée à la radiologie, en vue d'"accélérer dans l'IA pour l'imagerie médicale".

0 695

E-santé

TrauMatrix: quand l'IA se met au service des patients gravement traumatisés (AP-HP)

PARIS (TICsanté) - L’association Traumabase, l'Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP), le CNRS, l’École des hautes études en sciences sociales, l’École polytechnique et la société Capgemini Invent ont annoncé le 25 octobre le lancement du projet TrauMatrix visant à développer "des outils d'IA d'aide à la décision pour la gestion des patients atteints de traumatismes graves".

0 562
https://www.lacharente.fr/boite-a-outils/emploi/medecin-generaliste/

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
1 + 6 =
http://www.canyon.fr/
https://openbi.org/

Les offres APMjob.com

https://www.dedalus-france.fr/

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021