https://vieviewer.com/
https://www.sham.fr/vos-donnees?utm_source=site_web&utm_medium=banner&utm_campaign=banniere_gif_ticsante_octobre&utm_term=&utm_content=

E-santé

E-santé: l'école d'ingénieurs Isis se dote d'une plateforme de R&D recréant un parcours patient

0 335

CASTRES (Tarn), 3 juillet 2015 (TICsanté) - L'école d'ingénieurs Isis, spécialisée dans l'informatique et les systèmes d'information de santé, a recréé dans ses locaux la quasi-totalité d'un parcours de soins d'un patient en fin de vie, sous forme de "living lab", a pu observer TICsanté à l'occasion de l'université d'été de l'e-santé, qui se tient jusqu'à ce soir à Castres.

Appelé Connected Health Lab (CHL), cet espace de 220 mètres carrés implanté au coeur de l'école d'ingénieurs Isis sera inauguré officiellement le 12 octobre.

Il s'agit d'une plateforme de recherche et développement imaginée comme un "living lab", c'est-à-dire "un écosystème ouvert porté par les usagers, qui stimule le codesign et la cocréation", a expliqué Hervé Pingaud, professeur chargé de mission prospective CHL, lors d'une visite à la presse jeudi.

Le CHL recrée la quasi-totalité des parcours d'un patient en fin de vie ou atteint de lourdes pathologies, avec une partie "soins à domicile" et une partie "soins à l'hôpital". Une chambre de patient, un cabinet libéral, une officine, une chambre MCO (médecine, chirurgie, obstétrique) et un box de réanimation ont été entièrement aménagés.

"Beaucoup de 'living labs' n'ont pas nécessairement d'infrastructure", rappelle Hervé Pingaud. "Le CHL propose un plateau doté de véritable logiciels professionnels, pour que les professionnels de santé qui l'utilisent se retrouvent face aux applications qu'ils ont l'habitude d'utiliser", souligne-t-il.

L'aménagement du lieu a nécessité 650.000 euros d'investissement, financé entièrement par des fonds publics (Feder, Région Midi-Pyrénées, université Jean-François Champollion, etc.). La maîtrise d'oeuvre de l'aménagement et de l'équipement a été gérée par Isis, de 2011 jusqu'à la livraison du CHL en décembre 2014. "Cette réalisation est une preuve concrète du savoir-faire de l'école d'ingénieur", insiste Hervé Pingaud.

Le CHL est une plateforme "créée pour une mission de service public" ayant pour but de "jouer un véritable rôle de support à l'innovation avec toute latitude", poursuit-il. Il est ouvert aux chercheurs, aux industriels et start-up et aux communautés d'usagers.

"En plus de l'infrastructure, nous offrons une équipe d'experts réunissant toutes les compétences nécessaires au projet: un juriste, un sociologue, des ergonomes, etc.", précise le professeur.

Une première initiative sera lancée à la rentrée 2015, sur le thème des soins à domicile. "Nous allons réunir des patients et des praticiens pour comprendre leurs besoins et leurs difficultés au quotidien", annonce Hervé Pingaud.

"ON DESCEND DE NOS LABORATOIRES POUR FAIRE DE LA VRAIE VIE"

Les responsables du CHL ont organisé mercredi, à l'occasion de l'université d'été, un atelier intitulé "Les living labs: levier du développement des innovations en e-santé", qui est revenu sur leur valeur ajoutée au développement du secteur.

"Un des chemins les plus vertueux et les plus participatifs pour développer l'innovation est les living labs", a expliqué le Dr Eric Couhet, directeur général. "On descend de nos laboratoires pour faire de la vraie vie", a-t-il ajouté.

Pour le Dr Couhet, les "living labs" permettent au patient d'être acteur de l'innovation -"c'est lui qui va digitaliser les pratiques médicales, car il est le demandeur"- et aux professionnels de santé de se "réapproprier le modèle économique de la santé connectée". Les fabricants "ont d'abord essayé de lancer leurs produits à droite et à gauche, sans succès" avant de réaliser qu'ils ont "besoin des professionnels de santé pour expertiser les usages", a-t-il témoigné.

Les "livings labs" permettront à l'e-santé d'échapper à "trois dangers", a poursuivi Daniel Laune, président du "living lab" Kyomed, basé à Montpellier: "Le premier danger est la fracture technologique, c'est-à-dire créer des solutions trop sophistiquées qui ne seront pas utilisées par les patients. Le second danger est de réfléchir à des solutions trop chères", a-t-il détaillé.

La troisième "fracture" est "géographique", a-t-il conclu. "Les solutions sont souvent réfléchies pour des patients vivant en ville", a-t-il regretté. Kyomed a donc signé un partenariat avec un village de l'Aude pour toucher d'autres populations.

Les livings labs "font passer l'innovation du paradigme de la prescription à celui de la coconception" en "sollicitant l'utilisateur final dès l'ébauche du projet", a dit Antoine Vial, cofondateur du Forum des "living labs" Silver autonomie. "La valeur d'une technologie ne peut être considérée qu'à partir du moment où elle intègre le désir de sa cible", a-t-il conclu.

mb/ab/

La RĂ©daction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

E-santé

Le CHU de Rennes s'allie à Incepto afin d'"accélérer dans l'IA pour l'imagerie médicale"

RENNES (TICsanté) - Le CHU de Rennes a annoncé le 23 octobre avoir noué un partenariat avec la start-up Incepto, spécialisée en intelligence artificielle (IA) appliquée à la radiologie, en vue d'"accélérer dans l'IA pour l'imagerie médicale".

0 852

E-santé

TrauMatrix: quand l'IA se met au service des patients gravement traumatisés (AP-HP)

PARIS (TICsanté) - L’association Traumabase, l'Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP), le CNRS, l’École des hautes études en sciences sociales, l’École polytechnique et la société Capgemini Invent ont annoncé le 25 octobre le lancement du projet TrauMatrix visant à développer "des outils d'IA d'aide à la décision pour la gestion des patients atteints de traumatismes graves".

0 717

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
3 + 4 =
http://www.canyon.fr/
https://openbi.org/

Les offres APMjob.com

https://www.dedalus-france.fr/

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • HDI Day

    Le 18/11/2020

  • SantExpo Live (ex-Paris Healthcare Week)

    Du 15/12/2020 au 17/12/2020

  • Consumer Electronics Show (CES) 2021

    Du 11/01/2021 au 14/01/2021

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021