https://vieviewer.com/

E-santé

DMP: l'Apicem abandonne son projet d'expérimentation sur clef USB

1 194

PARIS, 20 août 2014 (TICsanté) – L'Association pour la promotion de l'informatique et de la communication en médecine (Apicem) a décidé de retirer les bornes nécessaires à l'expérimentation du dossier médical sur clef USB qu'elle avait installées en mairie de Brouckerque (Nord), suite à la décision de Marisol Touraine d'enterrer cette expérimentation.

L'expérimentation d'un dossier médical sur clef USB avait pour but de "proposer aux patients, équipés ou non d'un ordinateur et d'internet, de s'approprier leurs données de santé", a expliqué l'association lors d'un point presse à Brouckerque le 30 juillet.

Cette solution avait notamment été portée début 2012 par les députés Jean-Pierre Door (UMP, Loiret) et Gérard Bapt (PS, Haute-Garonne), suite à l'échec du DMP (Dossier médical personnel).

Le système prôné par Apicem consiste en un carnet de santé numérique sur une clef USB dont les données sont cryptées. Il est alimenté par un automate appelé "connecteur DMP" (développé en 2007 par l'Apicem et le GIP DMP, devenu l'Asip santé) qui duplique automatiquement les données échangées entre des professionnels de santé via la messagerie sécurisée Apicrypt.

Fin 2012, l'Apicem avait décidé de consacrer ses excédents de résultats pour mener cette expérimentation en limitant volontairement sa portée géographique. La commune de Brouckerque avait été choisie car son député-maire, Jean-Pierre Decool (UMP), s'était positionné en faveur de cette solution.

Des bornes tactiles, installées en mairie début 2013, étaient prévues pour le téléchargement des correspondances médicales du patient. "Les volontaires non informatisés auraient pu consulter leurs informations en mairie, limitant ainsi la fracture numérique", souligne le Dr Alain Caron, président de l'Apicem.

Un bilan devait être fait à la fin de l'expérimentation sur l'intérêt de ce DMP sur support amovible.

Bien que le statut d'hébergeur de données de santé agréé n'était pas nécessaire à l'expérimentation, l'Apicem a fait une demande d'agrément, dont la réponse lui est parvenue au milieu du mois de décembre 2013. Or, la loi de financement de l'assurance-maladie limitait la durée de l'expérimentation du dossier médical sur clef USB au 31 décembre 2013. En novembre, la ministre des affaires sociales et de la santé, Marisol Touraine, avait exclu de prolonger cette échéance, rappelle-t-on (voir dépêche du 13 novembre 2013).

"Bien que toute l'architecture logicielle et matérielle était terminée, présente et fonctionnelle, l'Apicem n'avait pas matériellement le temps de mettre en oeuvre cette expérimentation avant fin décembre 2013", regrette le Dr Caron.

"Surtout, il Ă©tait impossible d'en tirer quelque conclusion que ce soit : un dĂ©lai de 15 jours pour une expĂ©rimentation touchant un grand public paraissait tout Ă  fait ridicule", ajoute-t-il.

L'association a donc procédé en juillet 2014 au retrait des bornes installées à Brouckerque.

Pour le dĂ©putĂ© Jean-Pierre Decool, "le système prĂ´nĂ© par l'Apicem est pourtant fiable et prĂŞt Ă  ĂŞtre utilisĂ©. (…) Le ministère de la santĂ© a dĂ©jĂ  dĂ©pensĂ© 500 millions d'euros dans le DMP : il est certainement difficile d’admettre qu’il Ă©tait possible de rĂ©ussir avec peu de moyens comme le propose l'Apicem".

mb/ab

La RĂ©daction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

E-santé

Withings lance un nouveau tensiomètre connecté "3 en 1"

PARIS (TICsanté) - La société Withings a débuté le 17 juillet la commercialisation de son nouveau tensiomètre d'automesure connecté "3 en 1" intitulé BMP Core, intégrant un électrocardiogramme (ECG) et un stéthoscope connectés pour le suivi de l'hypertension et la détection de la fibrillation auriculaire et des valvulopathies.

0 974

E-santé

Le Lab e-santé publie un livre blanc sur l'élaboration des chatbots en santé

PARIS (TICsanté) - Dans un livre blanc publié le 1er juillet, le Lab e-santé, think tank spécialisé dans les sujets de santé numérique, a dressé un état des lieux et formulé cinq recommandations pour accompagner les acteurs de santé dans l’élaboration d’un agent conversationnel ou "chatbot".

1 729
https://www.lacharente.fr/boite-a-outils/emploi/medecin-generaliste/

Vos réactions

Afficher/Masquer les commentaires (1)

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
9 + 9 =
http://www.canyon.fr/
https://openbi.org/

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • VPH 2020

    Du 24/08/2020 au 28/08/2020

  • SIDO 2020

    Du 03/09/2020 au 04/09/2020

  • Sant'Expo 2020 (ex-Paris Healthcare Week)

    Du 07/10/2020 au 09/10/2020

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021