Un service proposé par APM International
http://www.malta-informatique.fr/actualites/i2Jn4s/innovation-majeure-lancement-de-titan-teleconsultation
https://inovelan.fr/santnetbox/
http://www.computer-engineering.fr
http://engage.nuance.fr/DSI-GHT-reussir-son-projet-reco-vocale?cid=7010W000002C2aSQAS&ls=website&rs=Ticsante&offer=speech_recognition&ot=ebook
17/03/2016   Envoyer par mail Imprimer   Aucun commentaire
Pour commenter cette dépêche Identifiez-vous

Connexion des laboratoires de biologie: les fournisseurs s'engagent à "plus de transparence"

PARIS, 17 mars 2016 (TICsanté) - La création d'une charte des fournisseurs d'automates et de systèmes d'information des laboratoires de biologie médicale doit permettre d'"apaiser les relations avec les laboratoires" grâce à "une plus grande transparence", ont défendu le Syndicat de l'industrie du diagnostic in vitro (Sidiv) et la Société française d'informatique de laboratoire (Sfil) lors d'un colloque organisé à Paris le 15 mars.

A l'issue d'un an de travail conjoint entre le Sidiv et la Sfil sur les aspects commerciaux, juridiques et techniques des relations entre laboratoires de biologie médicale, fournisseurs de systèmes informatiques et de solutions de diagnostic in vitro, une charte de dix engagements a été présentée en début d'année, rappelle-t-on (voir brève du 19 janvier 2016).

"Notre objectif était de moderniser les relations entre ces acteurs, qui reposent encore souvent sur un modèle technique et commercial ancien", a déclaré Jean-Noël Bouillon, adjoint au directeur général du Sidiv lors du colloque organisé pour présenter à la profession les engagements de la charte.

Ces dix engagements répondent aux besoins exprimés par les différents acteurs pour "des relations plus transparentes", "une meilleure prise en compte des besoins des laboratoires" et "plus de conformité au regard de l'environnement juridique et réglementaire de plus en plus complexe", a détaillé Julie Boucher-Vignal, juriste chez BioMérieux et membre du groupe de travail mis en place pour construire la charte.

Cette transparence passe par le recours à la contractualisation, notamment en cas de sous-traitance ou de co-traitance lors de prestations exécutées dans le cadre de marchés publics. "Nous avons mis en avant une démarche pragmatique pour laquelle il est important d'avoir une vision claire du rôle et de la responsabilité de chacun", a défendu Julie Boucher-Vignal.

Pour favoriser cette transparence, la charte des fournisseurs s'accompagne de modèles de fiches de validation, de vérification et de qualification des connexions informatiques des laboratoires, disponibles sur les sites du Sidiv et de la Sfil.

Ces fiches ont d'ores et déjà été testées au laboratoire de Gen-Bio à Clermont-Ferrand lors de la mise en place en 2015 d'une connexion d'un système WASPLab de BioMérieux sur une informatique Hexalis d'Agfa Healthcare.

Avec le recours à la contractualisation, ces fiches doivent permettre un meilleur suivi des connexions des laboratoires, "en évitant les situations où les fournisseurs d'automates se renvoient la balle avec les éditeurs de logiciels", a témoigné lors du colloque Bruno Gauthier, biologiste médical et membre du bureau national du Syndicat des biologistes (SDB).

Il a notamment jugé "primordial" d'instaurer "une meilleure communication avec les fournisseurs" et salué en ce sens le huitième engagement de la charte qui consiste à "s'informer mutuellement de tout changement de version ou de protocole pouvant impacter la connexion".

Le deuxième engagement de la charte prévoit aussi que les fournisseurs communiquent en parallèle à la demande d'un devis "l'ensemble des pièces nécessaires à l'établissement de celui-ci: cahier des charges, spécifications techniques, consultation, protocoles de communication, documents d'un appel d'offres, qu'il soit public ou privé".

Une quinzaine de fournisseurs membres du Sidiv et de la Sfil ont déjà signé la charte d'engagement, a rapporté Gérard Domas, secrétaire général de la Sfil, rappelant qu'une première échéance pour de nouvelles signatures est fixée au 31 mars, et que la liste des signataires est disponible et mise à jour régulièrement sur les sites du Sidiv et de la Sfil.

Y figurent notamment les fournisseurs de diagnostic in vitro BioMérieux, Ingen, Sebia, Stago et Werfen, et les éditeurs Medasys, Clarisys informatique et DL santé.

"Notre travail ne s'arrête pas ici", a ajouté Gérard Domas, expliquant qu'un comité de suivi a été mis en place avec les signataires et les biologistes afin de s'assurer du respect de la charte et de sa mise à jour, notamment pour "répondre à des problématiques sur d'autres types de connexion, par exemple entre deux systèmes d'information ou avec un middleware".

Ce comité de suivi doit se réunir à un rythme annuel. Sa première réunion a été fixée au 14 juin.

rm/eh

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information
https://www.groupepsih.com/
http://bit.ly/vmpourtous
http://www.web100t.fr
http://www.ticsante.com/show.php?page=inscription
http://www.vieviewer.com/
http://www.axigate-france.fr/axigate-reflex/
Les offres

Développeur Java (H/F)

Île-de-France




Les offres d'emploi
Agenda
Consumer Electronic Show 2019
Du 08/01/2019 au 11/01/2019
Colloque TIC santé 2019
Du 06/02/2019 au 07/02/2019
Hacking Health Camp 2019
Du 22/03/2019 au 24/03/2019
7ème Congrès national de l'Apssis
Du 02/04/2019 au 04/04/2019
2e Forum Derm@to Connecté
Le 17/05/2019