Un service proposé par APM International
http://www.malta-informatique.fr/actualites/i2Jn4s/innovation-majeure-lancement-de-titan-teleconsultation
https://inovelan.fr/santnetbox/
http://www.computer-engineering.fr
http://engage.nuance.fr/DSI-GHT-reussir-son-projet-reco-vocale?cid=7010W000002C2aSQAS&ls=website&rs=Ticsante&offer=speech_recognition&ot=ebook
03/05/2016   Envoyer par mail Imprimer   Aucun commentaire
Pour commenter cette dépêche Identifiez-vous

Celtipharm devient OpenHealth Company et mise sur l'analyse des données de santé

PARIS, 3 mai 2016 (TICsanté) - La société Celtipharm, spécialisée dans les données pharmaceutiques, a changé de dénomination sociale en avril pour devenir OpenHealth Company et achever une réorganisation entamée en 2015 afin de "se recentrer sur l'analyse et le traitement des données", a expliqué à TICsanté son directeur général, Jean-Yves Robin.

La dénomination, ainsi que la raison sociale de l'entreprise et ses statuts ont été modifiés après réunion d'une assemblée générale extraordinaire le 8 avril dernier. Son siège social, jusqu'ici basé à Vannes va être transféré à Paris.

La société OpenHealth Company a été créée en juillet 2015 et réunissait initialement Celtipharm et ses filiales Carré Castan Consultants (cabinet de conseil pour les industries de santé) et Medext Group (éditeur de logiciels pour les professionnels de santé), rappelle-t-on (voir dépêche du 28 juillet 2015).

"Historiquement créés sur un objectif d'accompagnement commercial et d'aide à la vente de produits pharmaceutiques, nous avons modifié les statuts de Celtipharm pour acter son repositionnement sur l'analyse des données", a détaillé Jean-Yves Robin, ancien directeur général de l'Agence des systèmes d'information partagés de santé (Asip santé) ayant pris les rênes d'OpenHealth Company en 2015.

"Ces changements prennent acte des transformations en cours dans l'entreprise et sont l'aboutissement sur le plan juridique d'un processus d'absorption initié avec la création d'OpenHealth Company", a-t-il rappelé.

La nouvelle entité entend déployer en 2016 de nouveaux services, "plus orientés web et Internet" notamment en offrant la possibilité de consulter des données en ligne, qualifiée par Jean-Yves Robin de "tendance lourde du marché de l'analyse des données", et ce "quel que soit le secteur concerné".

Les données mises à disposition par OpenHealth Company seront également davantage concentrées sur "les usages en vie réelle" afin de constituer "un outil de veille sur l'utilisation des produits de santé et mesurer leur bon usage", a-t-il poursuivi.

Du côté des ressources humaines, ce changement doit se traduire par un renforcement des compétences avec "au moins trois recrutements prévus dans les prochains mois" sur des profils de data-analystes, de spécialistes du secteur de la santé et de professionnels de santé "qui ont la culture technique de l'analyse statistique", a confié à TICsanté Jean-Yves Robin.

La société a également annoncé le départ de David Syr, directeur des études auprès de Celtipharm, et le recrutement de Nicolas Grelaud, précédemment responsable marketing et stratégie market access chez Stallergènes, afin de "renforcer l'équipe commerciale et prendre en charge le développement international", qui fait partie des axes de croissance de l'entreprise pour 2016.

POTENTIEL DE CROISSANCE ET FREINS JURIDIQUES

Le repositionnement de Celtipharm intervient dans un contexte de fort développement du secteur de la collecte, de l'analyse et du traitement des données de santé dans le monde, et alors que la loi "de modernisation du système de santé" promulguée en janvier dernier propose certaines avancées en la matière, comme la création d'un système national des données de santé (voir dépêche du 3 décembre 2015).

"En France, même si nous connaissons des difficultés de nature juridique et législative, on sait que beaucoup d'applications et d'activités vont naître et se développer autour de l'analyse des données de santé, comme ça s'est déjà passé dans d'autres secteurs", a estimé Jean-Yves Robin.

Il a rappelé son "insatisfaction" à propos du traitement du sujet par la dernière loi santé, et a pointé "un problème culturel et sociétal français" qui s'est à nouveau illustré selon lui dans les discussions autour du projet de loi "pour une République numérique" porté par la secrétaire d'État chargée du numérique, Axelle Lemaire.

Jean-Yves Robin a notamment taclé "la propension des parlementaires à imposer des restriction à l'ouverture des données".

Il a fait valoir à TICsanté que le recentrage de l'activité d'OpenHealth Company sur l'analyse des données "ne poursuit pas seulement des objectifs marketing et médico-économiques, mais porte aussi une vocation de santé publique" afin d'aider notamment à une meilleure prévention et une meilleure organisation des soins.

Il a insisté sur l'importance de "faire un travail de pédagogie" sur ce sujet, et a souligné les "enjeux en termes de croissance économique" qui ne sont selon lui "pas assez perçus par l'ensemble des acteurs de l'écosystème".

rm/ab

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information
https://www.groupepsih.com/
http://bit.ly/vmpourtous
http://www.web100t.fr
http://www.ticsante.com/show.php?page=inscription
http://www.vieviewer.com/
http://www.axigate-france.fr/axigate-reflex/
Les offres

Développeur Java (H/F)

Île-de-France



Technicien informatique (H/F)

Provence-Alpes-Côte d'Azur

Les offres d'emploi
Agenda
Consumer Electronic Show 2019
Du 08/01/2019 au 11/01/2019
Colloque TIC santé 2019
Du 06/02/2019 au 07/02/2019
Hacking Health Camp 2019
Du 22/03/2019 au 24/03/2019
7ème Congrès national de l'Apssis
Du 02/04/2019 au 04/04/2019
2e Forum Derm@to Connecté
Le 17/05/2019